Frelons AsiatiquesPiéger le frelon asiatique

Véto-pharma soutient la lutte contre le frelon asiatique

Le frelon asiatique fait désormais, et malheureusement, partie du paysage apicole Européen. Les apiculteurs doivent faire face à cette menace avec un nombre de solutions limitées et peu optimales. Si le piégeage est la méthode de contrôle la plus pratiquée, la problématique de la sélectivité partage encore la filière apicole. Face à ce constat, Véto-pharma s’est engagée dans la recherche de solutions efficaces et durables pour soutenir la lutte contre Vespa velutina.

Il semblerait que la progression géographique du frelon asiatique soit de 100 km par an. En moins de 10 ans il a envahi plus de la moitié du territoire français, ainsi que certaines régions en Italie, Espagne et Portugal. Des estimations basées sur des modèles climatiques indiquent un développement potentiel de Vespa velutina dans une grande partie de l’Europe.

Actuellement, le piégeage est le moyen de lutte le plus pratiqué. En 2009, Véto-pharma a mis sur le marché l’un des premiers pièges contre le frelon asiatique. Ce piège, accompagné d’un attractif naturel, a été développé avec la contribution d’une équipe d’apiculteurs girondins, parmi les premiers touchés par le frelon asiatique en France. Plusieurs essais terrain réalisés en France, mais également en Italie et au Portugal, mettent en évidence l’efficacité de ce produit comparé à d’autre solutions existantes. Il est aujourd’hui considéré comme la solution la plus efficace à disposition des apiculteurs.

Un plan de recherche et développement basé sur le besoin des apiculteurs

Consciente du besoin de rester à l’écoute de nos clients et partenaires techniques pour faire évoluer nos produits, l’équipe Véto-pharma travaille depuis deux ans sur deux remarques soulevées par les apiculteurs concernant le piège Véto-pharma : sa taille et sa sélectivité.

Petit… Mais efficace !

En effet, beaucoup d’apiculteurs, dans des régions fortement touchées par le frelon, expriment le besoin d‘un piège plus grand que celui actuellement commercialisé. Motivée par l’envie de répondre à ce besoin, l’équipe Véto-pharma a étudié la mise en place de plusieurs prototypes, plus grands. Les résultats de cette recherche les poussent à s’interroger sur l’importance même de la taille sur l’efficacité du produit. En effet, les tests terrain réalisés avec des prototypes plus grands ne sont pour l’instant pas concluants, ces derniers étant toujours moins efficaces que le piège Véto-pharma actuel.

La même conclusion concerne des prototypes sélectifs, qui se montrent pour l’instant inefficaces sur le terrain.

Communication chimique : une solution d’avenir pour un piégeage sélectif

Confrontée à ces résultats, Véto-pharma a pris la décision de concentrer ses ressources et efforts dans la recherche d’autres pistes, capables d’apporter des résultats plus satisfaisants. Ainsi, un partenariat avec l’équipe d’Eric Darrouzet à l’IRBI (Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte) de Tours a été mis en place en 2015 pour soutenir leurs travaux de recherche sur la signature chimique et des composés volatils (phéromones) émis par les insectes. Cette recherche vise la mise au point d’un appât sélectif développé grâce aux études sur la communication chimique chez Vespa velutina. Cet appât permettrait un piégeage sélectif des frelons, sans risque pour la biodiversité locale, et une adaptation de la taille des pièges selon les besoins des apiculteurs, sans mettre en risque l’efficacité du piégeage.

Véto-pharma espère ainsi contribuer à la recherche en France pour le développement d’une solution innovante, répondant aux besoins des différents apiculteurs, efficace et respectueuse de la biodiversité.

video.pngVoir la vidéo