Apiculture 2.0Stopper le vol de ruches

Vols de ruche : de quoi préoccuper (encore) les apiculteurs

Les vols de ruches se multiplient. Des ruches, parfois des ruchers entiers, disparaissent partout en France. Un phénomène marginal il y a encore quelques années, qui se développe en lien avec la raréfaction des abeilles. Un essor aux conséquences dramatiques pour les apiculteurs touchés, qui subissent des dommages tant financiers que psychologiques. Craignant ou fatigués de voir leur travail réduit à néant, les apiculteurs se tournent vers les nouvelles technologies pour protéger leurs ruches.

Des mécaniques bien rodées
On observe une augmentation du vol de ruches, en corrélation avec une tendance à la raréfaction des abeilles. Les colonies subissent des attaques sanitaires : infestation de varroa, attaques de frelons asiatiques, perturbations climatiques qui dérèglent les habitudes des ouvrières,…. Résultat : il est de plus en plus difficile de maintenir en vie ruches et essaims. Une colonie d’abeille vaut de plus en plus cher, ce qui développe un marché parallèle d’essaims et de reines en bonne santé.
En début de saison, le cas de figure le plus fréquent est le vol d’essaim. Mais tout au long de la saison apicole, les apiculteurs peuvent subir également des vols de leur production. Vols de cadres et vol des hausses pour récolter le miel se généralisent.

Un cercle vicieux
« Malheureusement, le voleur est souvent un apiculteur ayant subi des pertes, et qui veut reconstituer ses colonies sans réinvestir d’argent ni de temps. » déplore Maxime Mularz (Hostabee), qui développe une solution de géolocalisation pour contrer cette nouvelle criminalité. « Cela crée un cercle vicieux. La pratique de l’apiculture se complexifie avec des conditions climatiques et sanitaires de plus en plus difficiles. La mortalité des abeilles fait partie des causes du vol. Mais ces vols viennent encore d’avantage perturber le travail des apiculteurs, qui subissent une pression supplémentaire ».

Conséquences dramatiques
L’impact économique pour les apiculteurs lésés s’avère désastreux. Le vol d’une colonie fait perdre les revenus apicoles de deux saisons, si l’on considère le temps nécessaire à rebâtir une colonie forte et productrice. En plus du manque à gagner, la perte d’une ruche cause aussi une réelle souffrance psychologique. Difficile de voir réduits à néants des mois de travail et de soins prodigués à ses animaux.

Quels recours ?
L’apiculteur dépose une plainte, qui aboutit parfois au procès pour vol de ruche. Mais les enquêtes sont complexes. Les abeilles n’ont pas de marque d’identification, le vol reste donc plus difficile à prouver. Dans ce cas, mieux vaut prévenir que guérir. Les apiculteurs peuvent se protéger en amont à l’aide d’un trackeur GPS qui alerte le propriétaire de la ruche en cas de mouvement, de déplacement de la ruche et peut suivre à la trace une ruche volée.

B-Swarm : suivre la ruche à la trace
Chez Véto-pharma, nous avons cherché un moyen simple, pratique et surtout accessible financièrement, pour aider les apiculteurs à protéger leurs ruches contre le vol. B-Swarm est un mini capteur GPS très discret, qui communique sa position toutes les douze heures, et déclenche une alerte dès qu’il est déplacé. Le détecteur de mouvement informe (par sms ou par email) le propriétaire de la ruche. L’interface B-Swarm permet de visualiser sur une carte en temps réel la localisation de la ruche.

Des résultats probants
La saison dernière, B-Swarm a déjà fait ses preuves. Un apiculteur de l’Aube a pu retrouver ses ruches volées grâce au parcours GPS indiqué par l’application et le concours des autorités. Les données mesurées par le capteur ont permis à cet apiculteur d’obtenir réparation devant la justice. Il a été indemnisé et se dit aujourd’hui soulagé et plus serein. Maxime Mularz confirme « Au fil du développement de l’application, nous avons ajouté certaines fonctionnalités qui permettent aux autorités d’utiliser les données fournies par B-Swarm. Des coordonnées GPS précises sont visibles en temps réel dans l’interface et nous proposons aujourd’hui une vue satellite en plus de la vue cartographique classique, ce qui s’avère très utile pour les autorités compétentes. »

——

En pratique

Les voleurs sont les plus souvent des apiculteurs chevronnés, qui repèrent aisément les ruches de valeur. Nous conseillons donc d’équiper en priorité les ruches fortes et celles qui se trouvent en bordure de rucher (donc les plus accessibles). Le tracker GPS doit être caché dans la ruche. « Nous ne conseillons pas de lieu précis pour laisser place au doute ».

Pour en savoir plus sur B-swarm, rendez-vous à cette adresse https://www.veto-pharma.fr/connectez-vos-ruches/117-b-swarm.html

Profitez-en, Véto-pharma vous offre 10% de réduction pour tout achat d’un ou plusieurs B-swarm avec le code MERCIBSWARM10 (offre valable jusqu’au 14/07/19).

Avant de vous lancer, assurez-vous de bien vérifier la couverture réseau du lieu d’installation via ce site dédié : https://coverage.hostabee.com

En France, plus de 90% du territoire est couvert, et B-swarm est d’ores et déjà disponible dans de nombreux pays européens.

——

Offre valable pour tout achat d’un ou plusieurs B-swarm, en France métropolitaine ou Belgique, sur le site www.veto-pharma.fr avant le 14/07/19. Valable une seule fois par utilisateur, sur l’achat d’un ou plusieurs B-swarm, hors frais de port. Offre non cumulable avec d’autres offres promotionnelles.