EVA - L'espace de l'abeilleVéto-pharma

Véto-pharma inaugure l’Eva – L’espace de Valorisation de l’Abeille à Chaillac

Entouré de ses partenaires : la commune de Chaillac et son maire Gérard Mayaud, Wyjolab, sa société sœur et centre de production de ses produits de santé des abeilles, des élus et représentants de la région Centre et Val de Loire, de l’Indre, des départements limitrophes et de la filière apicole nationale et locale, Véto-pharma a inauguré le jeudi 24 septembre dernier l’Eva – l’Espace de valorisation de l’abeille à Chaillac dans l’Indre (36).

Tous les invités présents à la cérémonie inaugurale ont salué unanimement la présentation des objectifs de l’Eva, sa valeur ajoutée à l’apiculture et à l’économie locale, et ont exprimé vivement leur satisfaction et leurs félicitations en découvrant le bâtiment complet de 360 m2 et ses outils de promotion de l’apiculture et de l’abeille. Tous ont également manifesté leurs encouragements pour le succès de toutes les activités futures qui s’y dérouleront et pour le développement de l’apiculture dans cette belle région de bocage et d’élevage.

L’Eva, un engagement de Véto-pharma et un soutien pour l’apiculture

Préoccupée par les difficultés que subit la filière apicole française depuis de nombreuses années et les défis à relever, Véto-pharma s’est engagé depuis plusieurs années dans des projets et des actions de soutien. Le plus récent d’entre eux, l’Eva, situé près du site pharmaceutique où sont fabriqués certains de ses produits, cherche à valoriser et développer localement l’apiculture, de moins en moins pratiquée dans le sud de l’Indre (36).

Sa construction a débuté en septembre 2014 à proximité du centre-ville de Chaillac (36310) avec le soutien de sa commune.

L’Eva est le fruit d’un partage de compétences et de collaboration entre l’équipe Véto-pharma en charge du projet, les architectes, des apiculteurs et des acteurs de la filière de l’Indre – GDSA et syndicats, mais aussi beaucoup d’échanges, de conseils auprès de l’ITSAP, des mielleries professionelles tels Messieurs Fourneaux Père et fils en Seine Maritime et des mielleries collectives telle la miellerie des Bauges.

Il vient compléter la mise en place en 2014 d’un Centre de Recherche en Apiculture comprenant un rucher d’essais de bientôt 150 colonies et un laboratoire pris en charge par un chercheur – apiculteur.

L’Eva un espace complet au service de l’apiculture

Il se compose de deux parties : une miellerie collective et un espace pédagogique pour promouvoir le métier de l’apiculteur et valoriser l’abeille.

La miellerie met à la disposition de tous les apiculteurs un service et un outil performant dans le respect des bonnes pratiques d’extraction et des bonnes conditions sanitaires. 165 m2 de surface totale respectant le circuit de la marche en avant, comprenant 95 m2 pour l’extraction, le conditionnement et la transformation du miel. Dans la salle d’extraction deux chaînes différentes sont proposées : Une petite chaîne dédiée aux petites exploitations apicoles (1 à 50 ruches), et une deuxième semi-automatique dédiée aux exploitations plus importantes (jusqu’à 300 ruches).

L’espace pédagogique d’une surface de 63 m2 présente une ruche vivante entourée de l’univers de l’apiculteur et soutenu par des outils pédagogiques imprimés et en vidéo. Des événements et animations autour de l’apiculture, de l’abeille, des produits de la ruche ainsi que des conférences et des formations techniques apicoles y seront organisés.

L’Eva cherche à apporter de la valeur ajoutée à l’apiculture locale, via par différents objectifs :

Favoriser la professionnalisation de l’apiculture locale et améliorer la qualité des miels, en proposant des services performants en toute sécurité. Limiter l’investissement financier pour les débutants en apiculture qui pourront prioritairement investir sur leur cheptel et sur la conduite de leurs colonies. Le service d’extraction sera offert pour les apiculteurs jusqu’à 9 ruches. Pour ceux ayant plus de 10 ruches une grille forfaitaire sera proposée. Promouvoir le développement de l’activité apicole et sensibiliser à la préservation de l’abeille dans notre environnement via un espace pédagogique ouvert aux écoles et au grand public. Etre moteur de la pratique de l’apiculture en amateur pour des particuliers, de faire naître l’envie à des jeunes de devenir apiculteur ou de susciter des reconversions professionnelles. Resserrer le lien social entre apiculteurs et contribuer au dynamisme de l’ensemble des filières agricoles de la région via des rencontres et une collaboration avec les agriculteurs de la région. Véto-pharma et ses équipes et la commune de Chaillac ont porté avec beaucoup de cœur ce beau projet, espérant contribuer toujours plus à la valorisation de l’abeille et de l’apiculture, et au soutien l’apiculture de demain.

Mot du président de Véto-pharma, Raphaèle Massard : “Notre objectif dans les mois à venir est de faire vivre l’Eva pour qu’il devienne un pôle apicole de référence dans la région Sud Indre. Cet espace 100 % dédié à l’apiculture vient en complément de notre rucher d’essais de 150 colonies situé à quelques kilomètres ; projet global qui est au cœur de notre plan de Recherche et Développement afin de proposer de nouvelles solutions aux problématiques de santé des abeilles.”

Le mot du Maire de Chaillac, Gérard Mayaud : “Pour compléter les objectifs de Véto-pharma et soutenir le développement de l’apiculture dans notre belle région, notre commune de Chaillac va apporter son aide auprès de ses habitants qui souhaitent installer des ruches. Grâce aux services que propose l’Eva, ils auront tous les outils et les conseils nécessaires pour extraire et conditionner leur miel.”

video.pngVideo de l’inauguration

 

Vidéo