La presse en parleVéto-pharma

L’abeille couronnée reine du Boischaut-Sud

Chaillac. Le laboratoire pharmaceutique Véto-Pharma a présenté hier son Espace de valorisation de l’abeille, au service de la filière locale.

Lire l’article sur le site internet de la République du Centre :
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/l-abeille-couronnee-reine-du-boischaut-sud

Lorsqu’on possède sur sa commune une entreprise performante qui approvisionne chaque année cinq millions de colonies d’abeilles à travers le monde, on ne peut s’empêcher de butiner ce précieux capital. Si Gérard Maillaud, maire de Chaillac, a noué de solides relations avec les dirigeants de Véto-Pharma, il s’emploie, depuis le départ, à accompagner le développement du laboratoire pharmaceutique spécialisé dans la santé du petit insecte.

“ Augmenter le cheptel local ”

Ce donnant-donnant s’est vérifié lorsque les établissements Wyjolab ont souhaité créer un pôle spécifique à la filière, près de leur usine de produits vétérinaires. La Ville a cédé, pour le franc symbolique, un terrain du bourg pour donner naissance à l’Espace de valorisation de l’abeille, inauguré hier en présence de nombreux élus et décideurs.
L’occasion pour Raphaëlle Massard, directrice générale de Véto-Pharma, d’affirmer : « Nous sommes sensibles aux difficultés actuelles de la filière apicole française et, fidèles à nos valeurs, nous proposons un service complet aux exploitants du sud de l’Indre, région à laquelle nous sommes très attachés, dans le but d’augmenter le cheptel local ». Après avoir souligné l’importance de ce chantier de deux millions d’euros (M€) qui s’ajoutent aux 22 M€ d’investissements récents et à venir de Wyjolab, Gérard Mayaud insistait sur « une réussite qui est le fruit d’un partage d’idées, d’une volonté d’aménagement local »et le rôle « d’un outil destiné à faire de la pédagogie auprès des jeunes, à aider les anciens, à rechercher les maladies, bénéfique à l’économie et au tourisme de la région ».
Si le président du conseil départemental, Louis Pinton, bénissait « un dossier très original derrière lequel il y a un esprit de créativité et un dynamisme »en insistant sur la notion d’enseignement « car la réalité de ce que nous sommes s’appuie sur la biologie », le sous-préfet du Blanc, Jean-Yves Lallart, promettait : « Je mettrai toute mon énergie à vous accompagner dans d’autres projets ».
Le P.-D.G du groupe, José Nobre, qui n’entend pas en rester là, notait cependant  : « La meilleure défense des abeilles, c’est de consommer leurs produits ».Alors que Gérard Mayaud annonçait la création de la randonnée équestre La Route du Miel, dès 2016 !

Tout miel

Les phénomènes conjugués de la varroase, du frelon asiatique et des insecticides, donnent le bourdon aux apiculteurs de l’Indre. Au point que nombre d’entre eux ont déjà cessé leur activité. L’inauguration, hier à Chaillac, d’un laboratoire spécialisé dans la santé de l’abeille, arrive donc comme une bénédiction dans cette période de doutes et d’interrogations. L’opération de 2 millions d’euros initiée par la société Véto-Pharma est d’autant plus intéressante qu’elle prend en compte les éleveurs locaux et implique la commune. Un dossier tout miel en ces moments de sinistrose, visiblement apprécié par des happy… culteurs.

Jean-Michel Bonnin